2 avril 2015

Impressions

Les plaques de la première séquence du film sont terminées. On passe à l'impression des décors, sortez le savon de Marseille !

En raison de la taille importante de certains décors, Marine imprime sur une grande presse de gravure, en proche banlieue Lyonnaise, à Villeurbanne : l'atelier Vermillon.
C'est ici l'occasion de remercier les gens bienveillants qui nous ont aidés à trouver des ateliers de gravures ouverts à tous types de projets loufoques sur Lyon, Laurent G., Gilbert H., Matthieu F., etc.

L'atelier Vermillon avant d'être un atelier de gravure est un collectif de jeunes illustrateurs lyonnais, dynamiques et accueillants que Marine a rencontré suite à une intervention donnée à l'école Émile Cohl.

Voici comment l'encrage se déroule :





Les plaques de Marine s'impriment très classiquement, avec de l'encre de gravure, de la tarlatane, des journaux pour décharger l'encre et des mains (sales). Le principe est simple : faire pénétrer l'encre dans les creux et les dénivelés.






On dépose la plaque encrée sur la presse (imaginez une grosse machine à lasagnes), puis une feuille de papier humide dessus, enfin on rabat le lange de protection par dessus et on fait tourner la machine qui écrase tout ça.




On obtient un tirage, qu'on nommera aussi une estampe.
L'estampe sèche pendant quelques jours.

Et on recommence pour chaque image...

Toutes les images, des décors aux personnages du film, vont être réalisées de cette manière. Donc en plus du temps de fabrication des plaques, il faut compter le temps d'impression, ce qui n'est pas rien.

Vous savez tout !




4 commentaires:

  1. Bonsoir, je suis très impressionné par le résultat, mais une question me tarode l'esprit, comment faites vous les aplats noir?

    Merci

    Aurélien Benoist

    RépondreSupprimer
  2. Wah marine, c est super!!
    trop hâte de voir le projet! amusez vous bien, vous êtes dingues!! le bisou
    Céline

    RépondreSupprimer